L'épave du Titanic sera protégée par un traité signé par le Royaume-Uni et les États-Unis

Vue de la proue du RMS Titanic photographiée en juin 2004 par le ROV Hercules lors d'une expédition de retour sur le naufrage du Titanic via Wikimedia.

Les gouvernements britannique et américain ont signé un traité destiné à protéger l'épave du Titanic des dommages causés par ceux qui souhaitent retirer des objets.

Annonçant la ratification de l'accord par le secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, le ministre britannique de la Marine, Nusrat Ghani, a déclaré que l'accord garantirait que le site serait traité avec la sensibilité et le respect dus au dernier repos de plus de 1,500 vies ». La nouvelle est venue lorsque la société américaine RMS Titanic Inc a déclaré au Telegraph qu'elle prévoyait d'utiliser des robots sous-marins pour «enlever chirurgicalement» un toit du navire afin de pouvoir récupérer des éléments, y compris un système sans fil Marconi utilisé pour émettre les signaux de détresse finaux du navire.

Lire l'article complet sur The Guardian.

Cet article a été initialement publié en anglais. Les textes dans d'autres langues sont traduits par l'IA. Pour changer de langue : allez dans le menu principal ci-dessus.