Parthénon, Athènes
Parthénon, Athènes Image: Steve Swayne (wikimedia)

La Grèce offre un échange de trésors pour récupérer des sculptures du Parthénon

La Grèce tente depuis longtemps de récupérer les sculptures en marbre du Parthénon, enlevées par le comte Thomas Bruce d'Elgin entre 1801 et 1803. Les pièces qui ornaient jadis le célèbre monument grec se trouvent aujourd'hui au British Museum.

Cette semaine, le Premier ministre grec nouvellement élu Kyriakos Mitsotakis a fait une offre inhabituelle, mais peut-être non officielle, au pays hôte dans le but de récupérer les sculptures manquantes. En échange du rapatriement des billes, Mitsotakis proposa de fournir d'autres trésors classiques à exposer. Des trésors qui n'ont jamais été exposés à l'étranger.

Cette décision est particulièrement remarquable car le président français Macron a récemment réagi positivement à une demande de rapatriement.

Lire la suite à The Guardian.

Cet article a été initialement publié en anglais. Les textes dans d'autres langues sont traduits par l'IA. Pour changer de langue : allez dans le menu principal ci-dessus.

X