Le traîneau à chiens est une aventure passionnante, mais cela n'a pas grand-chose à voir avec la culture sami. Image: (Pixnio) CC0

Des chiens de traîneau aux chamans: le tourisme menace la culture sami nordique

Les paysages enneigés de l'Europe du Nord sont devenus un lieu touristique populaire ces dernières années. Mais alors que les agences de voyages commercialisent les stéréotypes nordiques auprès des visiteurs, la culture des Sâmes autochtones est menacée.

Traditions transplantées

D'après un article de national Geographic, l'Europe arctique est devenue un piège à touristes ces dernières années. Les visiteurs sont impatients de faire des excursions de ski de fond, d'assister eux-mêmes aux fascinantes aurores boréales et de parcourir le paysage enneigé sur un traîneau tiré par des chiens. 

Au cours de la dernière décennie, les revenus du tourisme finlandais en Laponie ont considérablement augmenté. Pourtant, Tuomas Aslak Juuso, président de la Finlande Parlement sami, représentant les 10,000 1980 Samis qui vivent dans le pays, n'est pas optimiste quant au développement. «Le traîneau à chiens a été emprunté à d'autres cultures et transplanté sur la scène touristique de Laponie dans les années XNUMX.» Il pense que cette activité cause des dommages écologiques, financiers et sociaux aux détenteurs de rennes sâmes et à la culture sâme en général. «Cela ne fait pas partie de la culture sami ou finlandaise», a expliqué Juuso.

La zone rouge indique le territoire Sámi, appelé Sápmi. Il s'étend à travers la Suède, la Norvège, la Finlande et la péninsule de Kola. Image: Misha bb (Wikimedia) CC0 1.0

Authenticité exigeante

Les agences de voyage font la promotion incorrecte du territoire sami, connu sous le nom de Sápmi, avec des images de traîneaux à chiens et de vêtements traditionnels. Les touristes s'attendent à voir des Sâmes habillés de manière traditionnelle et à découvrir la culture sami authentique.

À mesure que la demande des voyageurs augmentait, les travailleurs devaient se déguiser et se faire passer pour des Samis. Pire encore, des rituels tels que le «baptême de Laponie», où un chaman en robe sami baptise des touristes, sont commercialisés comme des expériences authentiques. Ces pratiques créent une attente stéréotypée et préjudiciable pour les touristes et la culture sami authentique.

Un groupe de Sâmes vêtus de vêtements traditionnels photographiés dans l'extrême nord de la Norvège. Image: Musée Preus (Wikimedia) CC BY 2.0

Tourisme sámi Powered

L'absence de réglementation du tourisme dans cette partie de l'Europe arctique entraîne un décalage. C'est pourquoi le projet Johtit, qui se traduit par «en mouvement», a été fondé. Le réseau de 21 entreprises touristiques appartenant à des Samis tente d'aller au-delà des stéréotypes commercialisés par les entreprises étrangères. Découvrez leur site pour en savoir plus sur eux et les activités que leurs entreprises ont à offrir. Si vous voulez en savoir plus sur le tourisme à Sápmi, cliquez ici pour l'original national Geographic l'article.

La source: national Geographic, Projet Johtit reçues par les enchanteurs et permettent aussi Samidiggi

Pour en savoir plus sur le patrimoine menacé, cliquez sur ici ou consultez l'une des balises ci-dessous:

X