Le Comité CULT appelle à aider le secteur du patrimoine culturel à se remettre de la crise du COVID-19

COVID-19
COVID-19 [FEMININE. Image: Geralt Pixabay CC0.

Le Commission de la culture et de l'éducation du Parlement européen (CULT) a adopté une résolution appelant à aider le secteur du patrimoine culturel à se relever après la crise du COVID-19. En particulier, il faut davantage de financement pour stimuler la numérisation et la préservation du patrimoine culturel.

La résolution a été adoptée le mercredi 28 octobre 2020 avec 26 voix pour, aucune contre et 3 abstentions.

«Le patrimoine culturel est une source de richesse qui favorise la créativité et l'innovation dont l'UE a désespérément besoin. le Année européenne du patrimoine culturel a été un succès remarquable, mais nous devons continuer de bâtir sur son héritage. Cela comprend la mise en place d'une plateforme paneuropéenne permanente pour rassembler toutes les parties prenantes concernées et une attention accrue à la protection et à la promotion du patrimoine culturel numérique », a déclaré le rapporteur Dace Melbarde (ECR, LV) après le vote.

La résolution demande:

  • Analyse complète par la Commission de l'impact de la pandémie sur le secteur du patrimoine culturel
  • Soutien financier adéquat de la Commission et des États membres pour atténuer la crise des secteurs et des personnes qui y sont employées
  • Demande adressée à la Commission concernant la création d'un portail unique de l'UE, rassemblant les informations de tous les programmes de l'UE finançant le patrimoine culturel
  • Création d'une plateforme permanente, avec la société civile organisée en son sein, pour la coopération et la coordination sur les politiques du patrimoine culturel au niveau de l'UE
  • Mise à jour de la recommandation de 2011 de la Commission sur la numérisation et l'accessibilité en ligne du matériel culturel, afin de refléter les progrès technologiques et les défis de la dernière décennie
  • Doublement du programme Europe créative dans le prochain budget à long terme, triplement du budget pour Erasmus + qui permet également la mobilité des apprentis, plus de financement pour la recherche patrimoniale dans Horizon Europe, ainsi que le soutien continu aux projets de numérisation via le fonds agricole européen pour le développement rural (FEDER)
  • Envisager d'investir dans des infrastructures touristiques culturelles et durables à petite échelle et éligibles au soutien du FEDER, si le cofinancement ne dépasse pas 10 millions d'euros, et relever le plafond à 20 millions d'euros si l'infrastructure est considérée comme patrimoine culturel mondial
  • La Commission devrait envisager d'organiser à l'avenir une autre Année européenne du patrimoine culturel

La source: Communiqué de presse du Parlement européen.

Lire plus d'actualités sur COVID-19. Ou cliquez sur l'une des balises ci-dessous.

Donner