Défilé du carnaval d'Alost. Image: Anndegeest, WIkimedia. CC BY-SA 3.0

La ville belge d'Alost perd son statut de l'UNESCO suite à une dispute contre l'antisémitisme

La ville d'Alost, dans le nord de la Belgique, a décidé de retirer son carnaval annuel de la liste du patrimoine culturel de l'ONU, affirmant qu'elle en avait assez des allégations d'antisémitisme. La ville a été largement condamnée après que l'un des chars lors de son défilé de carnaval en mars présentait des caricatures offensives de Juifs orthodoxes au nez crochu et assis sur des sacs d'argent. 

Le maire d'Alost, Christoph D'Haese, a déclaré dimanche que les responsables de la ville «en avaient un peu avec les plaintes grotesques» et ne voulaient plus la désignation de l'UNESCO.

«Nous ne sommes ni antisémites ni racistes. Tous ceux qui soutiennent cela agissent de mauvaise foi. Alost restera toujours la capitale de la moquerie et de la satire », a-t-il déclaré dans un communiqué cité par l'agence de presse Belga.

En savoir plus sur la controverse sur DW.com.

X